Notre voyage en Colombie... 3ème !

20 août 2019

Cathédrale de sel ? Non, Vierge de Montserrate

Tappsi est une appli sur smartphone (appelée cabify dans les autres pays sud-américains) qui permet de réserver un taxi exactement comme l'appli des taxis G7 en France. On indique où on est, où on va et l'appli recherche un taxi. Très pratique au quotidien surtout quand on est à une adresse un peu paumée de Bogotà comme où nous sommes. Bref, ayant décidé ce matin, devant les prévisions météo médiocres, d'aller à la cathédrale de sel de Zipaquira (qui est troglodyte et à 1h30 de Bogotà en taxi), nous avons cherché un taxi par Tappsi... et avons bien constaté après 15mn de recherche que les tais ne se bousculaient pas pour nous y emmener. Nous avons donc changé notre fusil d'épaule et avons choisi en ce jour férié de commémoration mariale, de monter à 3500 mètres, à la cathédrale de Montserrate.

Le funiculaire fut bien apprécié par les enfants (et nous-mêmes) pour s'éviter une ascension de plusieurs heures réputée ardue car particulièrement pentue... mais nous la ferons un jour quand les enfants seront plus grands.

20190819_115317

20190819_115451

funiculaire montserrate

L'excursion fut expresse en fait car la température d'une dizaine de degrés nous a littéralement refroidi. Nous avons néanmoins pris le temps de faire le chemin de croix à l'arrivée. Je ne vous mets qu'un exemple mais nous tenons les 14 stations à disposition sur simple demande :

20190819_120722

 

Arrivés dans l'église, il y avait bien sûr une célébration :

celebration Montserrate

Nous avons ansuite rejoint la chepelle de la vierge noire de Montserrate. Emilie a choisi de faire une prière pour Mamico, Jean-Papi et Roxane. Sébastien a choisi quant à lui de faire une prière pour Simon, repéré précédemment à la station 5 ;-).

Sabine et moi avons choisi de faire une prière pour les migrants en attente de débarquement au large de Lampedusa, auxquels l'Europe ne sait que proposer de traverser la Méditterranée d'Est en Ouest pour débarquer en Europe espagnole, quand ils sont à quelques minutes de l'Europe italienne. L'absurdité de cette proposition ferait sourire si l'on ne parlait pas de vies humaines en péril. J'ai honte de cette Europe.

Allez, quelques images de cette si belle vierge noire pour paradoxalement ne pas voir la vie dans cette couleur :

20190819_123124

20190819_123134

20190819_123136

La fin de journée à été plus tranquille, dans le parc du bout de la rue dans laquelle nous logeons. :

20190819_165520

20190819_174808

Au programme de demain : ambassade de France, déjeuner chez Archies et l'après-midi rencontre d'Annette au Parque Chico !

Posté par sabetlau à 05:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 août 2019

Anniversaire, dernier jour santa martais et premier jour bogotien

Désolé pour les aficionados du p'tit message qu'on lit avec le croissant du matin, mais hier soir, on était trop trop fatigué pour écrire, après la soirée consacrée aux préparatifs du voyage, comprenez faire les valises.

Et puis il faut qu'on vous dise quand même, il n'a pas plu à Santa Marta depuis novembre dernier... mais ça s'est bien rattrapé d'un coup hier après-midi et soirée ! Nous avons essuyé un énorme orage à partir de 14h et qui a bien duré jusque 22h/23h, avec des pluies littéralement diluviennes qui ont inondé Santa Marta. Et vous savez quoi ? On avait justement choisi de faire une petite virée en bateau avec Franqui notre logeuse pile à ce moment dis donc...

La balade avait plutôt bien commencé, sous le soleil...

20190817_143552

20190817_143634

20190817_143736

 

Au cours de la petite escapade maritime, en effet, on voit bien que ça se couvre pas mal sur Santa Marta...

20190817_152247

 

20190817_151629

Alors, aucun risque dans cette histoire, on s'est simplement fait copieusement saucer par une pluie à 26 degrés, ce qui n'est pas forcément désagréable sur le moment...

20190817_154202

20190817_154203

20190817_154231

Mais quand il s'agit de rentrer le soir avec nos vêtements totalement mouillés, alors qu'on part le lendemain à 7h du mat et que nous n'avons ni lave-linge ni sèche-linge... eh bien on expérimente la laverie automatique de Santa Marta. J'y ai découvert un endroit très sympathique, musique d'ambiance, bar, canapés pour attendre tranquillement, personnel parlant un anglais parfait (le premier que je rencontre de nos séjours colombiens). Bref super, mais ce n'est pas le plus important.

Car le plus important c'est l'anniversaire de la minette. Elle voulait un barbecue au bord de la piscine. Bon, un léger conflit d'usage de la piscine (qui finalement était "privatisée" pour un autre anniversaire) nous a empêché de mener complètement à bien ce projet, mais notre logeuse Franqui est très vite allée chercher une poêle à viande pour que l'on se replie dans l'appartement et que l'on mange quand même notre barbecue.

20190817_105855

20190817_113731

20190817_123451

17/08/2019

20190817_131446

20190817_131654

20190817_131914

20190817_131927

20190817_142606

20190817_142732

 

Après ces beaux épisodes de la dernière journée de Santa Marta, nous avons pris notre envol ce matin pour Bogotà, avec de nouveau un benjamin pas trop à la fête de revivre du départ, du mouvement, du changement, de la fin de quelque chose pour aller vers de l'inconnu. On comprend ce qui peut se passer dans sa petite tête. Dans celle de Sébastien aussi cela semble rude. Nous sommes néanmoins arrivés sans encombre en début d'après-midi chez Pierre Hadjes notre ami qui nous a laissé sa maison (merci à Carmen et à toi Pierrot !). Le temps de poser les valises, de manger quelques empanadas et quelques arepas et nous voilà tout de suite repartis à Usaquen pour profiter de l'animation dominicale de ce petit coin de Bogotà. C'est le seul dimanche où l'on sera présent, il ne fallait donc pas louper le coche !

20190818_154608

20190818_155451

20190818_155845

20190818_155916

Une petite halte à "empanadas argentinas" à Usaquen, étape dorénavant incontournable de tout séjour à Bogotà qui se respecte, et on est rentré pour une soupe et au lit, bien fatigués encore. En fait, on a quand même un peu mal dormi à Santa Marta... il faut qu'on se rattrape !

Au programme de demain : ben on ne sait pas trop encore, sauf que c'est férié du fait du 15 août (les colombiens le reportent au lundi suivant) et qu'on ne va donc pas entreprendre de démarche administrative pourtant nécessaire. On se met donc au programme de mardi d'aller à l'ambassade de France pour demander un visa pour Emmanuel, afin qu'il puisse partir de Colombie (des petits tracas administratifs ont fait qu'il n'a pas de passeport français or les Colombiens souhaitent voir soit un passeport soit un visa pour laisser partir un colombien). Dans les perspectives également : revoir Annette (notre guide "administrative" pour nos adoptions), aller à l'orphelinat FANA, aller à la cathédrale de Sel à Zipaquira (village du vainqueur du Tour de France 2019 !), aller à Montserrate (Cathédrale haut-perchée sur les hauteurs de Bogotà), aller à la Caléra (campagne verdoyante à l'extérieure de Bogotà)... Aurons-nous le temps ????

Posté par sabetlau à 04:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 août 2019

Tayrona...

Mes amis je suis rincé...

Ca y est, nous avons visité le parc naturel de Tayrona. Fierté nationale, tous les bons guides recommandent d'y aller. C'est sans doute pour cela que le site n'a plus grand chose de sauvage, tellement l'afflux touristique l'a modifié. Les autochtones ont eu la sagesse de cantonner tout ce beau monde dont nous même sur un sentier balisé voire fermé duquel on ne peut s'extraire. La biodiversité du parc doit ainsi être conservée. Ils pensent même à n'ouvrir le parc qu'à trois moments de l'année, les discussions sont en cours avec les peuples vivant encore dans le parc.

La fatique n'aidant pas à pondre les meilleures lignes, je me contenterai aujourd'hui de vous dire que cette activité nous a tenu de 7h du matin à 18h30 le soir, que nous avons 4 heures de marche en tout sur des dénivelés assez impressionnants (de Zaino à Playa Piscina aller/retour, voir la carte ci-dessous), et que la plame de "l'impressionant" revient certainement à notre bibou Emmanuel qui, du haut de ses 5/6 ans, a crapahuté avec nous toute la journée sans broncher, en s'avalant les 4h de marche qui m'ont moi-même éreinté (il faut dire que j'ai été tenu éveillé la nuit précédente par l'orage violent qui s'est abattu sur Santa Marta, occasionnant des coupures de courant à répétition, avec de grosses détonations liées aux disjonctages de l'électricité générale de la rue).

Le temps n'étant pas de la partie, la plage paradisiaque de l'arrivée n'était pas turquoise comme dans les magazines, mais celà n'a pas empéché Emilie et Sabine (si si!) de s'y baigner pendant plus d'une heure, la température de l'eau devant dépasser les 24°C.

L'orage finit par éclater sur le chemin du retour... histoire d'essuyer une pluie tropicale en pleine forêt... ça va laisser des souvenirs !

Bref je laisse la place aux photos et je vais me coucher. Bises.

20190815_212051

20190816_091434

20190816_101600

20190816_101612

20190816_101631

20190816_101958

20190816_105257

20190816_105713

20190816_110453

20190816_111925

20190816_112213

20190816_114720

20190816_130731

20190816_133225

20190816_160036

Posté par sabetlau à 04:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 août 2019

Comme un parfum de vacances

Nous vous avons parlé hier de notre destination du jour, au parc naturel de Tayrona. Nous avons donc investi le trottoir devant notre immeuble dès 7h ce matin, bon pied bon oeil, pour attendre le taxi qui devait nous y emmener...

20190815_071606

Le taxi étant arrivé une bonne heure plus tard en nous annonçant finalement un tarif de l'excursion trois fois plus cher qu'annoncé la veille, il nous a paru plus judicieux de "cultiver notre jardin" et d'explorer un peu plus avant la petite bourgade de Santa Marta dans laquelle nous nous trouvions... et de prendre de temps de trouver un plan un peu moins foireux pour aller à Tayrona.

Nous avons donc commencé par retrouver le "parque de los novios", place à laquelle nous habitions lors de notre précédent séjour à Santa Marta. Nous y avons trouvé "Emmanuel" qui vendait fort opportunément des sucettes "Colombiana" qui se sont imposées depuis longtemps comme de véritables "madeleines" proustiennes dans la tête de notre gourmande d'Emilie. Il faut dire que ces sucettes recèlent un chewing-gum en leur sein, qui leur confère une valeur d'autant plus inestimable. Voici notre vendeur "Emmanuel" que nos enfants attendaient, oserais-je le dire, comme le Messie :

20190815_082630

Sucette en bouche, il devenait tout à fait envisageable de se promener un peu dans Santa Marta, ce que nous avons fait. Florilège :

20190814_164636

20190814_164647

20190815_085151

20190815_085847

20190815_085914

20190815_111218

20190815_111557

20190815_112250

20190815_112300

20190815_112345

 

Après ces pérégrinations, et malgré le côté marial de la journée (une Assomption fort peu suivie d'ailleurs, à notre grand étonnement), nous avons doctement récité un Notre Père revu à la sauce enfantine : "Donne-nous aujourd'hui notre bain quotidien"... et nous avons couru à la plage pour un nouvel épisode de pur bonheur. Je ne vous mets pas de photos, rien de changé par rapport aux autres jours.

Après un repas vite avalé et une petite explication de texte aux enfants qui ne finissaient par appréhender ce séjour colombien qu'à l'aune des épisodes de bain et de piscine, nous avons décidé d'aller à l'aquarium de Santa Marta. Vous apprécierez le glissement subtil de l'activité "piscine" vers l'activité culturelle derrière ce choix opportun d'une activité un peu plus "neuronale" mais néanmoins toujours en lien avec l'eau. Bref, l'accès à l'aquarium, situé en mer, se faisait depuis "Rodadero", un quartier de Santa Marta décrit dans les guides comme le St-Tropez de Santa Marta, très "cité balnéaire", mais avec en plus une plage inondée de vendeurs à la sauvette. Donc on vous le confirme. Etant arrivés après le dernier départ en bateau pour l'aquarium nous avons pris une glace sur la plage de Rodadero, notre halte se faisant au rythme d'environ une sollicitation de vendeurs à la sauvette toutes les... 30 secondes environ... A en donner la nausée. Nous n'avons pas demandé notre reste, nous sommes rentrés à notre logis et les enfants sont allés... dans la piscine !

 

20190814_153703

20190814_153746

20190814_153950

Alors dans tout cela, aurez-vous repéré l'élément qui aura occasionné le titre "Comme un parfum de vacances" du message du jour ? Non, et pour cause, nous avons gardé le meilleur pour la fin de la journée : une petite balade à la nuit tombée sur le front de mer pour savourer des brochettes et des maïs grillés à la braise, accompagné pour nous d'un petit mojito dont nous ne nous lassons absolument jamais. Des maïs qui ont valu cette belle réflexion à notre Emilie à qui on demandait ce qu'elle préférait dans ce repas du soir : "les maïs, car c'est quand même toute mon enfance", en souvenir de ces mêmes maïs grillés dégustés le dimanche au Parque Simon Bolivar de Bogotà lorsque nous avons accueillis Emilie et Sébastien (nous y étions alors restés deux mois). Ce soir régnait une ambiance tout à fait particulière, vraiment relâchée et tanquille comme peuvent l'être des vacances :

20190815_184157

20190815_184224

20190815_184925

Allez c'est tout pour ce soir. On va se coucher car demain c'est la bonne : départ pour Tayrona à 7h... enfin on espère...

Posté par sabetlau à 03:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 août 2019

"Merci, parce que vous croyez à la Colombie" (Luis)

20190814_111645

Laissez-nous vous parler de Luis, ce genre d'autochtone surprenant dont nous avons croisé la route... ou qui a plutôt croisé la nôtre sur la plage de Taganga où nous étions aujourdhui. Ce genre de rencontres improbables donne tout son relief à un séjour comme le nôtre, aussi court soit-il d'ailleurs. Bref, voila Luis qui s'arrête devant nous qui sirotions un mojito pour moi et une pina colada pour Sabine (on ne se refait pas), sur la plage de Taganga, alors que les enfants étaient, une fois n'est pas coutume, en train de se baigner sous bonne escorte comme vous pouvez le voir ci-dessous avec l'armada nacional.

20190814_101537

 

La discussion s'engage en français d'abord et en anglais ensuite avec ce monsieur, et les enfants arrivent sur ces entrefaits. Et notre Luis de dévisager nos trois loulous et de nous demander s'ils sont colombiens et adoptés. La réponse positive lui tire les larmes des yeux, et lui de nous remercier pour cette adoption, et pour revenir avec nos enfants en Colombie, "pour leur faire connaître leur pays". Puis il nous parle de la civilisation pré-colombienne, du musée de l'or de Santa Marta et de ses différences avec le musée de l'or de Bogotà... et de Gabriel Garcia Marquez qu'il faut avoir lu pour comprendre la Colombie... la Colombie du coeur qui est au centre de la Colombie, comme il nous l'a laissé sur un bout de papier :

20190814_112521

20190814_202944

Une bien belle rencontre qui a fait dire à Sébastien "Moi, j'aime bien Luis" et à Emilie "J'ai un peu peur de Luis" ! Cette rencontre faisait donc suite à une baignade dans un environnement que nous connaissions déjà depuis notre premier séjour colombien, et que nous apprécions prticulièrement : la plage de Taganga...

20190814_101642

20190814_103728

 

Outre l'environnement particulièrement plaisant de cette baie, elle offre une vision très authentique des caraïbes colombiennes, sans trop de touristes... et donc avec des petites paillottes qui servent d'excellents mojitos et pina colada, mais pas que. Nous y dégustons maintenant à chaque venue de délicieux poissons grillés.

20190814_102130

20190814_124918

Bref, avec cette baignade du matin à Taganga, les cocktails, le poisson grillé, et bien sûr la piscine de l'immeuble pendant tout le reste de l'après-midi (Emilie, Sébastien et Emmanuel étaient en manque, ça faisait une heure qu'ils ne s'étaient pas baignés...) la journée fut encore une bonne et belle journée pour tout le monde.

Au programme de demain, le parc naturel de Tayrona, où nous partirons dès 7h du matin (on est réveillé à 5h/5h30 environ, par le jour qui se lève). Nous irons en bus jusqu'à la plage de Neguanje puis en lancha (barque traditionnelle du coin) jusqu'à la fameuse (et incontournable paraît-il) Playa Cristal. On vous racontera demain...

Posté par sabetlau à 04:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 août 2019

Mardi 13 août : enfin on se baigne ! ! !

Ca c'est la vue depuis notre appartement :

 

 

20190813_123735

 

Ce serait mentir de dire que nos enfants nous ont interpellé sur l'histoire de la Colombie, sur l'activité économique de Santa Marta, sur le parc naturel de Tayrona que nous visiterons sans doute dans quelques jours. Non, non, l'obsession pleine, entière et assumée chez les trois gaillards, et depuis avant même le départ, c'est... la piscine ! Nous sommes donc allés au bout du monde pour piquer une tête. Entre la mer ce matin et la piscine cet après-midi (sans photo mais on se rattrapera), la journée fut indubitablement un bon cru !

Réveillés à 5h30 heure locale, nous avons eu tout le loisir de nous préparer pour être à 7h40 à la porte de la piscine privative de l'immeuble où nous logeons... Mais celle-ci n'ouvrant qu'à 9h, nous avons immédiatement tourné nos talons vers la plage, pour revivre des moments bien présents dans nos têtes à Sabine et moi, à défaut des têtes d'Emilie et Sébastien. C'est exactement à cet endroit qu'ils ont découvert la mer pour la première fois de leur vie en 2014. Cela ne leur a fait ni chaud ni froid, ou plutôt si, un peu chaud quand même mais du fait d'une chaleur extérieure déjà très présente à ces premières heures de la journée.

20190813_152252

20190813_152438

20190813_152547

L'escale "plage" aura donc duré 4 heures dans une eau à 28 degrés. Un petit retour à l'appart à midi (on est à 5 mn à pied de la plage), un pett temps calme et... on repart pour la piscine cette fois, en bas de l'immeuble donc. Là, ce seront trois bonnes heures qui auront été occupées à sauter, rire, plonger, nager... un festival de la part de nos trois loulous, qui n'ont pas boudé leur plaisir avant de remonter totalement lessivés de ces 7h passées dans l'eau, mais heureux comme tout. "Demain on peut y retourner ?". Ce sera à voir, car la météo ne nous annonce rien de beau... pluie jusqu'à la fin du séjour dans les caraïbes colombiennes. Pourvu que cela ne nous empêche pas de réaliser notre excusion à la plage de Taganga (découverte et appréciée lors de notre précédent voyage) et au parc de Tayrona, que nous ne connaissons pas encore, et qui recèle notamment une plage "de cristal" qui semble de toute beauté. Nous avons jusque dimanche pour nous y rendre, avant de poursuivre notre voyage à Bogotà.

13/08/2019 de retour à Santa Marta, avec Emmanuel cette fois

Posté par sabetlau à 04:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Lundi 12 août, quelques précisions sur le voyage

Maintenant que les batteries sont rechargées, nous pouvons prendre le temps de revenir sur le début de nos périgrinations. Donc le voyage s'est globalement bien passé, avec un réveil à 6h00 du matin de chez notre amie Cécile (merci encore de l'accueil !), qui a très gentiment accepté de nous amener à l'aéroport.

 

20190812_055517

 

20190812_064711

Ambiance partagée entre tête dans... et excitation du départ = un moment pas forcément d'anthologie, mais quand même une vraie joie de monter dans un avion.

20190812_094036

20190812_094224

 

Le voyage aura été consacré quasiment exclusivement aux écrans, consultés de façon avide par nos petits bouts qui n'auront pas fermé l'oeil de 6h00 heure française... à 5h00 heure française. Dès l'attente à Bogotà (de 3h presque 4), cela a laissé des traces.

20190813_004621

 

 

Bref aucun de nous cinq n'a demandé son reste quand nos hôtes nous ont accueillis à Santa Marta, et nous avons tant bien que mal passé cette première nuit colombienne dans notre très sympathique appart airbnb... sous 35° y compris en pleine nuit, avec un ressenti très chaud et très humide.

Posté par sabetlau à 04:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 août 2019

Santa Marta, check !

Nous sommes à Santa Marta, on a retrouvé le choc de température en descendant de l'avion : 35° en pleine nuit ici ! Exceptionnellement on va la faire très courte car on a 25h de veille dans les pattes. Le voyage s'est très bien passé "logistiquement" parlant. Pas de retard d'avion, pas de problèmes de douanes... Nos enfants ont globalement très bien encaissé le coup, avec quand même un peu d'appréhension de ce que l'on vit et que l'on va vivre toujours bien présente. On vous raconte la suite demain. Au programme (pour la mamico qui aime bien savoir), il y aura certainement des emplettes et un p'tit tour dans la mer ou dans la piscine qui est au pied de l'immeuble... Bises.

Posté par sabetlau à 05:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 août 2019

Attention au départ !

20190811_124208

Ca remue dans les chaumières ! A l'heure du départ, ce voyage apparaît en effet pas du tout anodin, pour aucun de nos trois petits bouts de chou qui témoignent à leur manière de l'appréhension qu'ils ont en même temps que de l'appétit de vivre cette aventure. Derniers préparatifs... ce soir on dort à Nantes et demain matin on s'envole ! Prochain rendez-vous avec le blog en direct de Santa Marta !

Posté par sabetlau à 14:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]